Chez Gegeor, quand on pense à la France, on pense à Paris mais aussi à ses villages. Ses villages dans lesquels on trouve une mairie, un bistro et un clocher. Chaque habitant est fier de son village et il le défend corps et âmes, sans haine ni violence mais avec ce chauvinisme si caractéristique des français.

Dans le vin c’est pareil, chaque passionné est fier de sa région. Dans chaque région on produit mais surtout on boit du vin, c’est ce qui fait notre unité et notre beauté. 

 Aujourd’hui je vais vous parler de ma “plus belle région du monde”, le Jura ! 

Il ne faut pas confondre : ici, un parc du Jura et Jurrasic Park…

“Le Jura, c’est une région ou une marque de cafetière suisse ?” 

Certains parlent du Jura comme d’une magnifique région dans laquelle ils ne mettront (malheureusement…) jamais les pieds. Trop froid, trop montagneux, trop loin. Concernant le vin, c’est encore pire : “on fait du vin la bas?”, “il n’y a pas que du fromage et des vaches?”, “le vin Jaune, c’est comme un mauvais vin de noix”. 

Et c’est là que mon chauvinisme exacerbé prend le dessus et que je décide de replacer “l’église au milieu du village” : les vins de Jura sont les meilleurs du monde, tout simplement ! Mauvaise foi, si peu…

Plusieurs éléments me font dire que c’est un endroit magnifique. Tout d’abord c’est de là que vient une partie de ma famille, d’un petit village qui résonne comme le sacro-saint pour tous les amateurs de pinard jurassien : Rotalier !

Pour être plus objectif, le Jura va avoir, à mon sens, trois spécificités qui font de lui une des régions viticoles les plus originales et les plus qualitatives de France. 

Le sens de la nature

Le vignoble du Jura c’est 2204 hectares, comparé à Bordeaux qui s’étend sur près de 120000 hectares et le Languedoc sur plus de 240000, ce n’est pas grand-chose. Mais cette taille est une force. Nichée sur des coteaux entre montagne et forêt, la vigne va complètement s’intégrer à l’écosystème jurassien. Les vignerons du coin sont particulièrement sensibles à l’agriculture biologique et près de 20% pratiquent ce type d’agriculture, ce qui en fait la région la plus bio de France. Ça vous en bouche un coin…

 

Des cépages atypiques  

Savagnin, Trousseau, Poulsard, ce ne sont pas des fromages mais bien des cépages que l’on trouve (presque) exclusivement dans le Jura. Complétés par le Chardonnay et le Pinot noir, voici les 5 cépages principaux du Jura. Cependant dans le Jura, ces cépages ne sont pas les seuls. Il existe près de 50 cépages pré-phylloxériques comme l’Enfariné, la Folle blanche ou les Savagnins roses, verts ou jaunes. Ces cépages, atypiques et originaux, vont permettre au Jura de proposer de magnifiques vins. C’est cette spécificité qui fait la richesse et l’intérêt du vignoble jurassien.

 

Le vin de voile comme religion

Pour comprendre le vin de voile, qui sont des vins non ouillés, il faut déjà savoir ce qu’est l’ouillage. en voici la définition : “l’élevage en fûts de chêne s’accompagne obligatoirement d’une perte de vin, qui s’évapore, ou qui est absorbé par le bois, en particulier dans les premiers mois qui suivent l’entonnage. L’ouillage, consiste à ajouter régulièrement un vin de même qualité dans les fûts, pour compenser cette consume, et éviter le risque d’oxydation.”

Dans le Jura une grande partie des vins, et notamment le vin Jaune, ne sont pas ouillés. Un voile de levures et de bactéries naturels va se former pour protéger le vin de l’oxydation. 

Cette spécificité va donner des goûts de noix et de curry si caractéristiques des vins de cette région. 

En résumé, le Jura est une région magnifique, peuplé d’incroyables vignerons qui proposent des vins sains et originaux. Que demander de plus ? 

Venez découvrir chez Gegeor au cœur du 9eme arrondissement de Paris, nos vignerons du Jura et leurs magnifiques cuvées. 

A découvrir et déguster chez Gegeor :

Domaine des Marnes Blanches – Pauline et Géraud Fromont

  • En Quatre Vis – Savagnin 2018
  • Les Molates – Chardonnay 2018
  • Poulsard 2018
  • Trousseau 2018
  • Vin Jaune 2011

Domaine Ganevat – Anne et Jean-François Ganevat

  • La Baraque – Savagnin 2016
  • J’en veux encore !!! (Vin de France)

Article de Cyril Houtart, ami de Gegeor